Poêle à Bois ou Poêle à Granulés : Le match!

Vous voulez remplacer votre chauffage pour partir sur quelque chose de plus économique? Vous hésitez entre le poêle à bois et le poêle à granulés?

Ce guide vous dira tout ce que vous devez savoir!

Ceux qui souhaitent se chauffer au bois doivent généralement faire un choix : bûches ou granulés? Il est clair que les deux variantes produisent une chaleur rayonnante agréable. Mais il existe de nettes différences dans la manipulation et la mise en œuvre.

Ce qui est sûr, c’est que les poêles à pellets et les poêles à bois vous permettent de vous chauffer de manière écologique, économique et avantageuse.

Ensemble, nous verrons beaucoup de choses, dont :

  • le type de chaleur des deux poêles
  • les différences de confort et de design
  • le meilleur choix entre bois brut et granulés (et le stockage)
  • les petits raffinements offerts par un poêle à pellets
  • le rendement, l’entretien et les coûts des deux solutions

Sans transition, entrons dans le vif du sujet avec les différences de chaleur.

Quel type de chaleur?

CHENAIS ENERGIE PIAZZETTA P943M
PIAZZETTA P943M

La principale différence entre un poêle à bois et un poêle à pellets (ou à granulés) réside dans la forme de son combustible. Le premier utilise du bois “brut”, là où le deuxième utilise des pellets de bois. Et cette différence à une incidence sur la façon dont la chaleur se dégage.

Lorsque l’on parle d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés, il s’agit toujours d’un appareil qui chauffe en premier lieu la pièce dans laquelle il est installé, comme une cheminée, dont il est une “évolution”. Le poêle à bois crée une chaleur plus franche autour de lui, là où la chaleur du poêle à granulés est plus diffuse.

Les différences au niveau des flammes : Alors que le poêle à granulés présente surtout de petites flammes agitées et irrégulières, le poêle à bois peut créer une véritable sensation de feu de cheminée en offrant de grandes flammes qui crépitent, ce qui contribue à créer une ambiance plus “cosy”.

Quel confort et quel design?

Les poêles à granulés renvoient l’image de la convivialité. Il y en a pour tous les goûts, du design pur tout en sobriété au design moderne en passant par le design classique, antique et nostalgique.

Le poêle à bois, quant à lui, est le bon choix si vous avez envie de retrouver le côté flamboyant et le crépitement d’une cheminée. Ici, il s’agira peut-être plus d’une considération esthétique.

Les poêles à bois fonctionnent “manuellement”. Cela signifie que, contrairement au poêle à granulés, il n’est généralement pas possible de programmer son allumage. Le feu doit être allumé et alimenté manuellement et la combustion doit être surveillée.

Contrairement aux pellets, les bûches ne brûlent pas complètement. En conséquence, une cheminée produit une grande quantité de cendres qu’il faudra vider régulièrement. De même pour la vitre qui se couvre rapidement de suie et doit donc être nettoyée avec la même fréquence.

Quel type de combustible?

Se chauffer avec un poêle à bois se résume à produire de la chaleur de la forme la plus archaïque qui soit : en brûlant du bois. Si l’on doit retracer brièvement l’histoire, le poêle est une forme moderne du feu de camp. Il y a d’abord eu la cheminée ouverte, puis l’insert à bois et enfin le poêle à bois.

Les poêles à bois sont principalement alimentés avec des bûches. On y brûle des bois durs comme le hêtre ou le bouleau et plus rarement des bois tendres comme le pin ou l’épicéa. En fonction du modèle de poêle, il est également possible de brûler des briquettes ou du charbon.

Le poêle à granulés, quant à lui, est conçu uniquement pour la combustion de pellets de bois. Il s’agit de petits granulés de bois compressés de forme cylindrique qui font entre 2 et 5 cm de long. Ces derniers sont composés de copeaux et de sciure et sont pressés à travers un tamis sous haute pression.

Contrairement aux bûches, les pellets de bois ne sont pas issus directement de l’abattage d’arbres, mais sont plutôt des résidus de l’industrie du bois.

Comment stocker le combustible?

Pour utiliser du bois de chauffage, un endroit pour en garantir son stockage dans de bonnes conditions est primordial. Il est nécessaire que le bois reste le plus sec possible et qu’il soit bien ventilé. Un abri ou un préau extérieur assez grand est donc essentiel.

Pour le stockage des granulés de bois, c’est plus simple, mais il faut quand même respecter quelques conditions. La pièce de stockage doit être complètement sèche. L’idéal étant de garder les sacs de granulés dans la maison ou dans un cellier. D’autant plus si le poêle à pellets est utilisé très fréquemment.

Pour la même raison, le cellier doit pouvoir stocker des centaines de kilos de pellets, qui se présentent sous forme de sac d’une quinzaine de kilos chacun.

Automatismes ou contrôles manuels?

Avec un poêle à bois, tout doit être fait à la main, de l’allumage à l’alimentation. Au moment d’allumer son poêle à bois, il faut faire en sorte que les premières flammes tiennent, que les braises soient belles et que le feu diffuse la chaleur le plus longtemps possible et de manière homogène. Sans oublier de le réalimenter à intervalles plus ou moins réguliers au risque de le voir s’éteindre et de devoir tout recommencer.

Les poêles à pellets, quant à eux, disposent d’un système d’allumage sur certains modèles. Ainsi, le feu de pellets peut être allumé “par simple pression sur un bouton” et l’alimentation en granulés de la chambre de combustion peut également être automatisée.

À savoir : De nombreux poêles à pellets modernes disposent en outre d’une connexion wifi, leur permettant, par exemple, d’être intégré dans une maison intelligente pour être contrôlé à distance. Le poêle peut ainsi être programmé pour se mettre à chauffer avant de rentrer du travail ou de se lever le matin.

Quel entretien et quelle fiabilité?

Le chauffage au bois produit toujours de la suie et des cendres. C’est pourquoi le poêle doit être nettoyé régulièrement. Cela implique de vider le bac à cendres et de nettoyer la chambre de combustion.

Avec les granulés de bois, le contrôle de la combustion est plus précis, c’est pourquoi ils brûlent généralement mieux que les bûches et laissent donc beaucoup moins de cendre. De fait, un poêle à pellets nécessite un entretien moins délicat et le ramonage est souvent moins coûteux.

En contrepartie, la technologie plus présente sur les poêles à pellets les rend plus “fragiles”, et donc sujets aux problèmes techniques. Ces derniers vont de la panne du wifi, à des difficultés lors de l’allumage automatique. Là où un poêle à bois, qui brille par sa rusticité, est épargné par ce genre de désagréments.

Quelle intégration?

que choisir poêle à bois ou poêle à granulés
CHENAIS ENERGIE POELE BOIS SKANTHERM

Les poêles à pellets peuvent être intégrés dans des systèmes de chauffage modernes. Avec leur réservoir, les grands poêles à granulés peuvent être commandés de manière quasi automatisée pendant plusieurs heures. C’est pourquoi ils se combinent parfaitement avec les énergies renouvelables, comme avec une pompe à chaleur.

Pour le poêle à bois, les possibilités sont plus limitées. Avec un bouilleur, le poêle à bois peut surtout fournir un chauffage d’appoint en préchauffant l’eau sanitaire. Mais il ne pourra remplacer une source de chauffage régulée.

Quel rendement?

Dans le cas du poêle à pellets, le combustible se distingue par sa durabilité, car les granulés pressés sont principalement composés de déchets de l’industrie du bois. Bien sûr, il est important de vérifier qu’ils sont issus d’une culture durable en circuit court pour éviter les longs transports. Ce constat vaut d’ailleurs autant pour le bois que pour les granulés.

Mais là où les pellets de bois sont constitués à partir de sciures et autres déchets, le bois de chauffage nécessite d’abattre des arbres pour être brûlés.

Grâce à l’efficacité des granulés, les poêles à pellets offrent des rendements supérieurs aux poêles à bois. Cela vaut également pour les poêles à pellets à eau. En outre, la combustion plus élevée du poêle à pellets réduit la quantité de poussières fines comparée au poêle à bois.

  • Le rendement du granulé dépasse les 86 %.
  • Le rendement moyen du bois de chauffage est de 75%.

Sachant que la combustion du granulé rejette jusqu’à 5 fois moins de monoxyde de carbone et jusqu’à 25 % de particules fines en moins qu’avec le bois.

Si les chiffres sont en faveur du pellet de bois, les deux combustibles tirent pleinement parti des circuits d’approvisionnement courts, ce qui, avec leur nature renouvelable, leur confère des vertus écologiques non négligeables.

Quel coût?

que faut-il choisir comme poêle à granulés ou à bois
POPSTAR

Il est difficile d’établir une comparaison globale des coûts, car de nombreux critères sont à étudier. En général, les poêles à pellets sont plus chers à l’achat. Cela dit, certains modèles de poêle à bois plus “exclusifs” se vendent à des tarifs tout aussi élevés que certains poêles à granulés haut de gamme.

Pensez également aux frais annexes comme l’installation ou l’entretien. Des transformations spéciales sont-elles nécessaires dans la maison? Alors que le poêle à bois classique est simplement raccordé à une cheminée, le poêle à pellets nécessite un raccordement électrique à proximité.

Enfin, des différences au niveau du coût du combustible sont bien perceptibles.

Coût d’acquisition d’un poêle à bois

Les poêles à bois simples, d’une puissance de 6 kW peuvent se trouver à partir de 400 euros environ. Les modèles équipés d’un bouilleur, qui offrent le fameux réservoir d’eau, sont en revanche, bien plus onéreux.

Les prix de bases démarrent aux alentours de 1.000 euros et peuvent monter jusqu’à 5.000 euros, voire plus. Ceci, sans compter les frais d’installation.

Coût d’acquisition d’un poêle à granulés

Les prix des poêles à pellets sont généralement plus élevés. En France, la fourchette de prix se situe entre 850 et au-delà de 5 000 euros sans compter les éventuelles subventions.

Avant de choisir un poêle, la section de la cheminée doit être calculée avec précision. Toutes les cheminées ne sont pas forcément adaptées pour accueillir un nouveau poêle, peu importe le type. Demandez conseil à un professionnel.

Veuillez noter que le nombre de kW n’est pas toujours déterminant pour le prix. Les kW indiquent la puissance du foyer et celle-ci doit naturellement être adaptée à la taille de la pièce à chauffer.

Coût du combustible

Le coût de la matière première peut varier, comme nous le constatons à nos dépens depuis 2022.

Pour une tonne de pellets, le prix était d’environ 250 € en été 2018 et de 300 € en janvier 2022, tandis que le prix du bois de chauffage oscillait entre 50 et 90 € le stère en 2018, mais grimpait déjà entre 80 et 110 € en janvier 2022. Aujourd’hui, ces valeurs ont encore augmenté pour atteindre 700 € la tonne de granulés et plus de 150 € le stère de bois.

Ainsi, la valeur de la puissance de chauffage des pellets s’élève actuellement à environ 7,48 ct/kWh, tandis que le bois se situe, selon son type, dans une fourchette de 4,88 à 10,59 ct/kWh.

Quelles aides financières? (subventions)

poêle à bois ou à granulé

La France ayant entrepris un chantier de réhabilitation thermique et écologique titanesque depuis quelques années, elle propose plusieurs dispositifs pour aider les particuliers à  rénover leur logement dans le but de le rendre plus sobre énergétiquement.

Les poêles à bois et à granulés rentrants parfaitement dans cette catégorie, c’est sans surprise qu’ils sont éligibles aux mêmes aides, bien qu’elles soient légèrement plus souples envers les poêles à pellets.

Voici la liste des aides disponibles pour faire installer un de ces deux poêles chez soi :

Sachant, que pour la plupart d’entre-elles, les aides sont cumulables ! N’hésitez pas non plus, à vous rapprocher des collectivités territoriales proches de chez vous, elles offrent parfois des aides supplémentaires bienvenues.

Quels avantages et inconvénients?

poêle à bois ou à granulés comment faire son choix

Le choix du poêle se fait en fonction de vos besoins, et chaque solution propose des avantages et des inconvénients.

Avantage et inconvénients des poêles à pellets

  • peu de dépenses en fonctionnement (haut rendement)
  • heures de chauffage programmable
  • température ambiante réglable
  • alimentation autonome par réservoir de granulés
  • approvisionnement et stockage faciles des pellets
  • peu de rejet et de cendre (nettoyage facilité)
  • flamme “irrégulière” sur de nombreux modèles
  • bruit de la soufflerie et de la vis sans fin
  • combustible sensible à l’humidité
  • besoin permanent en électricité
  • prix plus élevé que le poêle à bois

Avantages et inconvénients des poêles à bois

  • installation simple (pas de raccordement électrique)
  • pas de technologie sujette aux pannes
  • aspect des flammes “comme une cheminée”
  • offre très large (puissance, taille, design…)
  • coût plus faible qu’un poêle à granulés
  • rechargement manuel (sinon il s’éteint)
  • nettoyage régulier et intensif (beaucoup de cendre)
  • espace de stockage à prévoir pour le bois
  • allumage manuel et surveillance du feu nécessaire
  • température non réglable

Comme vous le voyez, chaque solution sera plus ou moins adaptée en fonction des situations de chacun. Si le poêle à bois est logiquement moins cher “de base”, les différentes aides et subventions accessibles avec les deux types de chauffage permettent parfois de rééquilibrer le montant des dépenses nécessaires, ce qui peut aider à la réflexion.

Verdict? Granulés de bois ou Bûche?

Le poêle à pellets marque des points en matière de chauffage au bois “intelligent” grâce à ces fonctions de programmation et de commande à distance disponibles sur certains modèles. Si vous voulez réduire les manipulations et avoir le moins de travail possible, vous devriez opter pour un poêle à pellets.

Avec lui, vous pourrez vous contenter de vous asseoir et de profiter de la chaleur, à condition que le réservoir soit rempli et que vous soyez prêt à payer plus cher qu’avec du bois.

À l’inverse, si vous souhaitez simplement un poêle pour profiter occasionnellement d’un bon feu de cheminée en hiver, un poêle à bois est certainement un meilleur choix. Ceci, à condition que stocker du bois ne vous dérange pas et que vous vous voyez remplir votre poêle plusieurs fois par jour avec quelques bûches.

Si la lecture de ces lignes vous laisse avec plus de questions que de réponses, n’hésitez pas à nous contacter, notre équipe de professionnels pourra étudier votre projet et vous proposer les meilleures solutions.